happy_crowfunding_bleuLe 29 janvier dernier, l’équipe de Business Solutions France a eu le plaisir d’assister à la conférence sur le financement participatif, alias crowdfunding. Au même titre que de nombreux entrepreneurs, nous avons voulu en savoir plus sur ce nouveau mode de financement. Retour sur les informations de la conférence animée par notre partenaire, M. Bary, fondateur de la société Happycrowdfunding.

Le crowdfunding, la version actualisée de la tontine est littéralement le « financement par la foule » ; en clair, il fait appel à la solidarité des particuliers pour financer le développement d’un projet quelle qu’en soit la nature.
Pour aller plus loin dans sa présentation, M. Bary nous explique qu’au sein même du crowdfunding, il existe différentes formes de financement adaptées à chaque type de projet.

Nous avons ainsi :

Le don

Vous soumettez votre projet à un public qui sans rien attendre en retour, donne une somme d’argent à hauteur de leur envie et moyen, sans montant minimum ou maximal. C’est un véritable « don » majoritairement mis en place dans le cadre de projet associatif.

CZ4VUd8W0AIlr6TLe don avec contrepartie

C’est exactement le même principe que le don, mais cette fois-ci, en « remerciement », l’auteur du projet va « récompenser » son contributeur par la voie d’une « contrepartie » souvent en lien avec le projet initial.
Exemple : vous souhaitez financer la création d’un restaurant ; en contrepartie de votre contribution financière, le porteur du projet pourra vous remercier en vous gratifiant : d’un stylo promotionnel, d’une photo dédicacée, voire d’un menu offert. Plus le don est important, plus de le cadeau l’est aussi.

Le prêt

Les entreprises immatriculées peuvent être financées par des particuliers qui vous prêtent de l’argent. La somme prêtée est alors remboursée avec ou sans intérêt selon les souhaits du porteur de projet. D’une façon générale, les projets proposés dans ce type de financement sont des projets dont les besoins varies entre 10K et 100K€
Exemple : vous souhaitez financer la création d’un restaurant ; les « prêteurs » qui apportent une certaine somme doivent être remboursés dans un délais prédéfini, avec ou sans intérêt.

BSFranceInvestissement dans le capital

Une personne physique ou morale accepte d’investir dans un projet et acquiert ainsi des parts du capital de la société financée.
Exemple : vous souhaitez financer la création d’un restaurant ; Le contributeur devient donc « un actionnaire » de l’entreprise qu’il soutient financièrement.

Toutes ces transactions sont sécurisées : si le projet n’atteint pas la somme réclamée, tous les dons seront rendus aux donateurs automatiquement.
D’une façon générale, il est bon de savoir les « plateformes » de crowdfunding prennent en moyenne 10% de commissions sur les fonds levées, à inclure dans le montant que vous souhaitez atteindre.

Quelques conseils de Kévin Bary :
Pour se lancer dans ce type d’aventure, il existe un gros travail préparatoire sur le projet.
Aussi, on considère que pour un projet dont la récolte des fonds s’étendrait sur 1 mois, la préparation en amont nécessitera de 1 à 3 mois. C’est la clef du succès !
Pendant cette phase préparatoire, il faudra notamment :

  • Déterminer le choix de financement à adopter
  • Sélectionner la plateforme en fonction de la nature de notre projet
  • Budgétiser (en incluant les commissions des plateformes)
  • Préparer la communication autour du projet : clip vidéo, descriptif,
  • Réseauter (on ne doit pas parler du projet seulement lorsqu’il est en ligne)

Et si vous souhaitez être accompagner dans votre projet, n’hésitez pas à contacter Kevin : www.happycrowdfunding.fr